Home

Entre océan, lac et pinède, Lacanau, station balnéaire et lacustre tranquille en Médoc-Atlantique. Découverte d’automne.

 

 

Sur cette côte ouest entre estuaire et Euskadi, le Médoc bleu et les Landes alignent leurs longues plages de sable ponctuées de blockhaus tagués et leurs stations balnéaires entre lacs et océan.

Lacanau est une de ces villégiatures nées au début du XXe siècle des premiers engouements pour les bains de mer et de la ligne de chemin de fer reliant Bordeaux à la mer. Destinations devenues attrayantes grâce auparavant à une « Loi d’assainissement et de mise en culture des Landes de Gascogne » portée par Napoléon III en 1857 qui a, grâce au pouvoir d’absorption et de drainage du pin maritime, transformé les zones marécageuses et insalubres en forêt de pins à perte de pins.

Lacanau, comme nombre de ces villes et villages des Landes de Gascogne, hésitent entre lacs (hérités de lagunes disparues) et océan avec un bourg historique d’un côté et une station balnéaire familiale de l’autre.

Lacanau Océan s’affiche ainsi avec ses jolies canaulaises aux toits pointus et parements de briques ou de pierre cachées au fil des ruelles, ses allées commerçantes plus ou moins saisonnières et sa promenade de front de mer gagnée sur la dune. Et de part et d’autre, ces immenses plages sans fin mais de sable fin, théâtres historiques de combats incertains, celui du Mur de l’Atlantique ou celui, toujours d’actualité, de la dune, du vent et de l’océan. Lacanau, comme ailleurs sur le littoral, vit au rythme de l’érosion marine, de l’invasion sableuse et du recul dunaire. Preuve en est : les célèbres blockhaus juchés en haut des dunes il y a 70 ans sont maintenant alanguis sur la plage. Désormais observatoires paisibles des surfeurs lancés à l’assaut des flots…

Quelques kilomètres plus loin dans les terres, Lacanau offre un autre visage, celui de sa face lacustre. Comme à Lacanau-Ville avec son port sur le lac. Comme au Moutchic avec ses plages prisées des familles. Comme à Longarisse, tout droit sorti d’une carte postale avec ses maisons de bois blanches ou grises aux airs de Louisiane ou de Long Island. Lacanau, deux bourgs, plusieurs villages, deux eaux. Puissance de l’océan et sérénité du lac. Surfeurs infatigables et pêcheurs endormis. Dans tous les cas, une nature omniprésente et revendiquée comme atout touristique. Sports de glisse, sports contemplatifs mais toujours avec l’eau comme dénominateur commun. Comme un retour aux sources.

Lacanau en Médoc-Altantique

A lire aussi: un séjour « Nouveau souffle » au Vital Parc Hôtel & Spa à Lacanau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s