Home

De l’or et de la grandeur pour fêter la fin d’une année qui ne le fut pas pour tout le monde ! Château d’Yquem, un Sauternes d’or et de passion, un miracle né du mariage du Sémillon et du Sauvignon avec le Botrytis cinerea, un terroir d’exception entre Landes et Garonne.

Yquem1

En goûtant un millésime (1995) né d’un « orage du siècle » en août et d’un septembre botrytisé, on a envie de se dire que la Nature fait parfois bien les choses. Parfois. Pas en 2012 pour lequel Yquem ne sortira pas de millésime. Il reste donc à poursuivre « le voyage dans le temps » et à goûter les trésors de ce château dont l’histoire parcourt quatre siècles et a été écrite par 12 générations de Lur Saluces, famille d’amoureux du vin. Passé sous le giron LVMH peu avant le changement de millénaire, le Château d’Yquem n’a perdu, au gré des millésimes, ni sa puissance, ni sa persistance, ni son élégance. Ce vin que louaient François Mauriac, Marcel Proust, Jules Verne, Alexandre Dumas, ou Colette incarne toujours chaque année, ou presque, la gloire du Sauternais.
« On ne peut gagner que si l’on accepte de tout perdre » disait Alexandre de Lur Saluces à propos de ses vins et de la quête d’excellence qui inspire les maîtres de chai du Château d’Yquem. Une belle morale de transition entre 2012 et 2013 ?

Publicités

Une réflexion sur “Yquem…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s