Home

Découvrir Londres et New York autrement, sur les traces et grâce aux secrets des Londoniens et des New Yorkais : 2 tout nouveaux guides plein de charmes, de découvertes et de bonnes adresses !

Découvrir une ville comme si on y habitait ou si on avait un ami NYC2-AFlocal pour nous accompagner et pas en tant que vulgaire touriste, obligé de suivre les parcours obligés dictés par les guides classiques, verts, bleus, jaunes et autres ! Le concept est à la mode et les « Insider’s Guides » fleurissent. Parus chez Prat Editions, ces « Secrets de Londoniens » et ces « Secrets de New Yorkais » tiennent leurs promesses et regorgent d’anecdotes décalées, de découvertes inattendues et de sentiers non battus et donnent une seule envie : retourner à Big Apple et/ou franchir le Channel !

New York, Secrets de New Yorkais

GuideNYCAnnick Herbelin Bourbon, Toulousaine d’origine, vit depuis plusieurs années à NYC où elle organise des visites sur-mesure pour faire découvrir, justement, « New York autrement ». Il n’y a pas de hasard !

En 6 chapitres « Le goût de la démesure », « Ici, tout est possible », « Invitation au voyage », « Savourer la grosse pomme », « Une passion pour la culture », « New York version zen », elle nous fait parcourir NYC en long, en large et surtout en travers pour apprendre à connaître la vraie grosse Pomme (l’origine de ce surnom surprenant ? Une histoire de course hippique !). On y apprend ainsi où aller pour profiter de points de vue méconnus sur la skyline ou savourer un moment de calme au vert ailleurs qu’à Central Park, ou encore apprendre à voir les contrastes architecturaux qui parsèment la vile si on veut bien lever le nez…

On apprend ainsi que le skyscrapper désignait le mat le plus haut des clippers qui transportaient les denrées périssables et NY-StPatrick_Jlt2007accostaient dans le port de New York au XIXe siècle, que la ville de la démesure et du commerce a change d’échelle et de dimension au XXe siècle ou qu’il existe au cœur du célèbre quadrillage new yorkais, des « traboules » couvertes piétonnes (entre la 6th et la 7th avenue) qui évitent de faire le tour complet du block! Et si l’envie vous prend de découvrir la ville en bateau de nuit, il suffit de monter à bord du Staten Island ferry qui relie gratuitement Manhattan 24h sur 24 ou de jour avec le Water taxi qui mène à… Ikea !

Ville de l’argent et des ambitions, NYC est aussi le terrain de jeu et de gloire des « starchitects » tels que Norman Foster, Renzo Piano, Calatrava ou bientôt Nouvel ou il y a quelques années Le Corbusier ou Niemeyer. Souvent oubliée, Tudor City est une merveille incongrue tout droit venue du XVIe siècle anglais. Dans le Financial District, à la pointe sud de Manhattan, Water Street marquait, comme son nom l’indique, l’emplacement de la mer et des quais. Citernes sur le toit, vestiges des « elevated trains » (surnommés EL à l’époque) qui descendaient la 6e Avenue ou des ateliers industriels textile de Soho, renouveau de la High Line devenue une promenade au-dessus de Chelsea ou encore les quartiers ethniques, Chinatown, Koreatown, mais aussi les moins connus Spanish Harlem, Little Senegal ou encore le vrai Little Italy: New York la cosmopolite et l’industrieuse regorge de surprises a chaque visite.

NYC1-AFQuelques bonnes adresses parmi les 300 proposées: le Roof Garden Cafe &Martini Bar loge sur le toit du Metropolitan Museum of Art ou le Charbonnel Chocolat Cafe au 8e étage de Saks 5e Avenue. Et n’oubliez pas que les œufs Benedict ont été inventés ici au Waldorf Astoria Hotel pour soigner une gueule de bois et qu’il faut ´impérativement prévoir un pique-nique à Central Park en s’approvisionnant par exemple à Grand central, la mythique gare de Manhattan. Il faut aussi visiter les nouvelles galeries d’art contemporain de Chelsea ou la New York Public Library, là où Carrie de Sex & the City devait se marier ! Bref, il y a toujours une surprise à chaque coin de block à New York…

  • New York, Secrets de New Yorkais, par Annick Herbelin Bourbon, chez Prat Editions

Londres, Secrets de Londoniens

AGuideLondonutre ville, autre ton. Sur Londres, Amandine Greiner, dont l’agence de tourisme permet aux Français de passage de découvrir le Londres des Londoniens, dresse un portrait thématique en 6 angles : Londres au fil de l’eau, Londres artiste, les trésors d’architecture, les destinations gourmandes, la ville au calme avec ses fameux et enchanteurs jardins à l’anglaise, et enfin un pêle-mêle « so british » incontournable.

Six interviews de Londoniens, de cœur ou de naissance, ponctuent la lecture et les découvertes au fil dune longue ballade dans cette mégalopole en perpétuel renouvellement. Bien sûr, il y a The Sharp, Buckingham Palace, Covent Garden, la Tate Modern et Hide Park (et sa Serpentine Gallery toujours changeante).

Mais si vous voulez vivre d’autres expériences, suivez le guide ! Un phare abritant une performance HydePark13_Oct2007musicale jusqu’en 2999 ? Direction le Trinity Buoy Wharf. Un souterrain dans lequel aurait presque pu errer Jack l’Eventreur ? Courage et hauts les cœurs en traversant l’interminable Greenwich Foot Channel ! Emprunter un bateau amphibie le temps d’une visite sur la Tamise et sur la terre ferme ? Découvrir un émouvant Pet Cemetery caché dans Hyde Park ? C’est à Londres que cela se passe !
C’est ici aussi qu’on fera une overdose de culture dans une ville dont la scène artistique est trépidante, notamment avec de l’art contemporain en pleine rue à découvrir en rodant dans le nouveau quartier d’affaires Canary Wharf dont les sculptures et autres installations animent de nuit comme de jour la juxtaposition des tours de bureaux. On pourra rendre aussi hommage, au gré de ses ballades, à de grands hommes de l’histoire ou encore aller nager (avec Madonna) dans la piscine du Berkeley, vue sur Hyde Park. Pour se remettre, il n’y aura plus qu’à dénicher les meilleurs Fish & Chips de la ville ou sacrifier au rituel du Five o’clock High Tea. Avant de repartir faire un peu de shopping… 400 adresses sélectionnées par le guide permettront de trouver le meilleur et le plus décalé !

Londres, de la City à Notting Hill, de Westminster à Camden et jusqu’à ce East City-City-Gurkin1_Jlt2007London remodelé par les Jeux Olympiques de 2012 en passant par ces tours aux designs et noms évocateurs (The Shard de Renzo Piano, The Gherkin de Norman Foster…) reste une ville à nulle autre pareille et à l’énergie communicative.

  • Londres, Secrets de Londoniens, par Amandine Greiner, chez Prat Editions
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s