Home

Saga de mode: Courrèges

Créée en 1961 par André et Coqueline Courrèges, la marque Courrèges, emblématique de son époque, reste iconique aujourd’hui encore. Synonyme d’une nouvelle ère de la mode, d’un changement radical de la silhouette féminine, de légèreté et de liberté dans l’euphorie de ces années 60 aux accents de twist et de rock. Et qui n’en finit pas de se renouveler, encore et toujours.

L’esprit Courrèges

logo Courreges ParisOn est donc en 1961. Cette année là (ou presque). Le Palois et ingénieur André Courrèges, qui fit ses classes chez Balenciaga et en hérita sans doute un certain amour des formes pures, simples mais hyperstructurées, lance, avec celle qui est devenue son épouse, une maison de couture au style accessible et moderne. Futuriste diront même certains. « Une collection apparue comme une bombe » dira Yves Saint Laurent.

Inspirée de la passion pour l’architecture de celui qu’on surnommera le « Le Corbusier de la Couture », la mode Courrèges restera celle d’une femme moderne et active, celle des formes géométriques, des robes trapèzes, des mini-jupes et du blanc omniprésent. La « petite robe blanche » est celle d’André Courrèges, à l’instar de la « petite robe noire » de Gabrielle Chanel. Avec là aussi, un style reconnaissable entre tous, celui d’une certaine forme d’élégance épurée, qui sera d’ailleurs source d’inspiration pour de nombreux stylistes (et de copie aussi d’ailleurs). Visionnaire de la Haute-Couture et du Prêt-à-Porter, André Courrèges était un designer touche-à-tout, qui s’intéressait à la peinture, à la sculpture et créa même une filiale Courrèges Energie dédiée aux véhicules non polluants. Visionnaire !

Nouvelle ère

Rachetée en 2011 par Jacques Bungert et Frédéric Torloting, ex-patrons de Young & Rubicam France, la marque s’offre une nouvelle jeunesse, avec le défi de perpétuer un héritage, une notoriété, une créativité préservée malgré les aléas et le temps. Un « Atelier Design Courrèges » réincarne la passion pour le design du fondateur et s’aventure hors des sentiers battus avec pour mot d’ordre le respect des codes iconoclastes chers au créateur. Une bouteille d’eau Evian, un tabouret dessiné par le maître, des voitures électriques peut-être… Et la réédition ou création de parfums Courrèges pour les 50 ans de la Maison. L’usine est toujours à Pau, le savoir-faire est intact et l’envie de renouveler la marque est toujours présent visiblement !

Une capsule nommée désir

Pour la rentrée automne/hiver 2013, la maison Courrèges s’offre même une collection-capsule avec la Redoute. Tout l’esprit maison y est : la robe trapèze, la mini-jupe, le short structuré, le manteau court, les formes géométriques, le blanc omniprésent, les gants élégants, les bottines futuristes. Sur fond de blanc bien sûr, de rose fushia, de noir un peu aussi. Et avec la promesse d’un hiver gai et coloré so Courrèges ! Merci André !

IY420_ROSE IY418_ROSE 01VN081 IY419 VN082VN087 VN079 IJ154

http://www.courreges.com

http://www.laredoute.fr

Publicités

Une réflexion sur “So Courrèges!

  1. C’est rigolo, j’avais aussi envie d’écrire un article la dessus mais tu l’as très joliment fait… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s