Home

Traditions et culture pastorale : Appenzell est un condensé de Suisse authentique, chalets d’alpages et vaches habillées de cloches. Carte postale des alpages d’Appenzell

Ici, « les Suisses sont encore plus suisses qu’ailleurs » affirme-t-on à Appenzell. Niché dans le massif de l’Alpstein, entouré de collines ondulantes devenant parfois de vertigineuses montagnes rocheuses, le joli village d’Appenzell incarne à merveille cette Suisse de carte postale, aux maisons de bois peint, aux chalets fleuris et aux verts pâturages, qui l’hiver venu, se transforment en pistes de ski.

P1120250Appenzell est un paradis pour marcheurs, mais aussi pour découvrir la pratique joyeuse du e-bike (la dernière folie des Suisses) qui permet de filer sans effort sur les petites routes en lacets. A 2502 m d’altitude, le Säntis, plus haut sommet de l’Alpstein, offre une vue magnifique sur pas moins de six pays ! Autre moyen de prendre de la hauteur, un téléphérique abrupt amène dans les brumes du Hohen Kasten, un site et restaurant panoramiques surplombant le Rhin à près de 1800 m d’altitude.

Mais le charme d’Appenzell tient à la vivacité des traditions héritées et célébrées tout au long de l’année.

Traditions culturelles, politiques et fromagères

P1120198En Suisse orientale, dans ce canton de Rhodes-Intérieures, la tradition se veut d’abord politique : ici, depuis le XIIIe siècle, la démocratie se pratique à main levée, sur la place du village et en habits du dimanche ! Très conservateur, le canton d’Appenzell n’a d’ailleurs autorisé les femmes à voter qu’en 1990 mais les locaux affirment, pour leur défense, que si les femmes n’allaient pas voter, c’étaient elles qui dictaient leurs choix politiques pour le canton à leurs dociles maris…

L’autre grande tradition locale est celle de l’Appenzeller, fromage brossé aux épices et au vin blanc, à la saveur corsée et à la recette secrète. Et ce ne sont pas les nombreuses petites vaches brunes, P1120260nourries au foin et à l’herbe, ni les célèbres bouviers d’Appenzell, promus ici comme les premiers moteurs de recherche au monde, que l’on croise en se promenant qui trahiront le secret ! Quelques familles de fermiers perpétuent ici la tradition de la vie dans les alpages, au rythme des troupeaux de vaches ou de chèvres. La tradition fromagère est d’ailleurs née parce qu’on ne savait pas comment conserver le lait recueilli en montagne et que pour ne pas le perdre, il fallait le transformer sur place.

De retour dans la vallée, on procède, pour protéger les hommes et les bêtes, à une bénédiction à l’encens des fermes et des étables. L’artisanat du cuir, de la broderie sont encore pratiqués comme au siècle dernier. A Noël, l’heure est aux traditions culinaires avec des biscuits au miel et au gingembre peints, alors qu’au Nouvel An et à Carnaval, fanfares et « Vorrolli » et « Noerelli » (énormes décorations de 13 cloches portées par les hommes lors des descentes d’alpage), assurent de tonitruants défilés.

Dans l’Appenzellerland, les traditions sont bien plus qu’un héritage culturel ou un folklore touristique mais un vrai mode de vie et une fierté locale.

P1120188 P1120245 P1120251 P1120295

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s