Home

Passion Savoie toujours avec l’ambiance sportive et festive des pistes de Paradiski et l’architecture inspirée des Arcs. Héritage Perriand et après-ski revisité au sein du tout nouvel espace Mille 8.

C’est en Haute-Tarentaise, entre Bourg-Saint-Maurice et l’Aiguille Rouge (3226 m), que Les Arcs offrent depuis presque un demi-siècle leur vision novatrice des sports d’hiver. Pentes et contre-pentes, architectures obliques, immeubles et sommets qui se répondent : Les Arcs, de 1600 à 2000 mètres, vivent sous l’empreinte de la géniale Perriand. Et perpétuent leur volonté d’innover et de surprendre encore et toujours, à travers les partis pris d’architecture et d’ambiances des différents villages de cette station de 3e génération.
Dernière folie en date : l’espace Mille 8, inauguré mi février, qui réinvente l’après-ski, et peut-être même le ski.

L’empreinte PerriandUne-Arcs

Flash-back. Dans cette vallée où coule l’Isère et lieu de passage et d’échanges entre France et Italie au fil des siècles, l’idée de construire une station de ski est née à la fin des années 60, portée par la vague des Plans Montagne et l’engouement pour les sports d’hiver. Promu par quelques pionniers, montagnards, maire, promoteur amoureux de cette région, l’alpage de Hauteville-Gondon deviendra piste alpine mais avec ce petit supplément d’âme du au génie visionnaire de Charlotte Perriand qui travailla pendant près de 20 ans (de 1967 à 1987) sur le projet et l’évolution des Arcs . Alors que l’alpage d’en face reste agricole, le versant des Arcs se transforme en resort de ski, dit de 3e génération.

Il existe en effet 4 générations, à ce jour, de stations de ski. Les stations de « première génération » se sont développées à partir d’un village historique, souvent entre 900 et 1200 mètres, tels Megève, La Clusaz, Morzine, Chamonix. La 2e génération décrit des stations créées ex-nihilo, à une altitude plus élevée et seront Courchevel, L’Alpe d’Huez ou Les Deux Alpes. Pour la génération suivante, 3e du nom, le Plan Neige et le développement concomitant des stations balnéaires sur la côte méditerranéenne inspirent des stations dites intégrées, imaginées pour accueillir un grand flot de touristes et aujourd’hui parfois décriées pour leur caractère artificiel et peu respectueux de l’environnement. Enfin, à partir des années 1975, la 4e génération revient au concept de station-village, fût-il neuf, mais s’inspirant des architectures traditionnelles et à taille humaine.

IMG_7553Revenons aux Arcs. La saga arcadienne débute en 1968 avec Arc 1600, puis Arc 1800 en 1974, Arc 2000 en 1979 et Arc 1950 en 2003, mais imaginée et façonnée dès le début par Charlotte Perriand, assistée de Jean Prouvé, Les Arcs incarnent une double révolution.
Celle d’une approche humaniste des vacances à la montagne, loin des usines à ski, qui mise sur la fonctionnalité, la sobriété, la modularité, et surtout le respect de l’environnement. Les Arcs seront une des premières station sans voitures…
Celle d’une architecture avant-gardiste inventant « l’immeuble dans la pente », qui épouse la montagne et dont les toits plats se couvrent de neige tels des tremplins vers la vallée ou le versant opposé. Balcons, terrasses face au soleil, murs en baie vitrée ouvrent les vacances sur le paysage, tandis qu’à l’intérieur, Charlotte Perriand libère de l’espace et imagine un mobilier sur-mesure (cuisine ouverte, salle de bains monobloc en résine…), modulaire et inventif, mêlant bois blond, couleurs vives et influences japonaises.

IMG_7548Laboratoire d’architecture, Arc 1600 est le premier jalon de cette station avant-gardiste, Arc 1800 complète quelques années après le propos, en lisière de forêt et condensant un réseau important de résidences, hôtels, galeries commerciales. Arc 2000 est la plus haute, face au Mont-Blanc, ciblant les amateurs de ski aux pieds dès la première heure tandis qu’Arc 1950, dernière-née, incarne l’avènement de la station de 4e génération avec ses bâtiments cossus d’inspiration chalet recréant une place de village traversé par les pistes. Charming ! Tout aussi magiques sont les immeubles de verre et de bois de Perriand dans la lumière du couchant ou la nuit venue, lorsque les façades de verre s’illuminent laissant entrevoir des bribes de vie dans ces cocons après-ski.

Paradiski… et après-ski

Justement le ski. Aux Arcs, on est au cœur de Paradiski, 435 kms de pistes, le second plus grand domaine relié (Les Arcs, Peisey-Vallandry, La Plagne) au monde grâce à l’impressionnant Vanoise Express. P1240420

Tandis que 70% du domaine flirte au-delà des 2000 mètres d’altitude à l’ombre du Mont Pourri, l’Aiguille Rouge (3226 m) tutoie le Mont Blanc qui a, de ce côté-là, l’accent italien. 2 glaciers skiables, 2 snowparks, 2 boardergliss, 3 boardercross, 4 pistes de luge complètent – entre autres – le tableau d’un resort de ski sportif et alpin de haut vol. Sans compter la toute nouvelle appli « Yuge Paradiski », pour avoir le domaine dans son smartphone, connaître en temps réel l’affluence aux remontées et partager photos et souvenirs…

P1240386Mais l’après-ski n’est pas en reste avec l’espace Mille8 qui prouve que l’esprit d’innovation des Arcs est toujours vivant, même sans Perriand. « Skier, nager, déguster, jouer » est la base-line de ce lieu perché en altitude et dans son concept. 36 millions d’Euros d’investissement se sont concrétisés cette année avec l’ouverture du dernier volet : le Lodge, inauguré le 16 février 2016 par un superbe spectacle son et lumières sur neige. A la fois restaurant, lieu d’événements et de séminaires (avec vue sur le Mont Blanc), terrasse-lounge, on y déniche aussi un simulateur de golf. Il faut préparer son swing en songeant à l’été qui transforme les pistes en greens. Un peu plus bas, Mille 8 plonge avec La Piscine, centre P1240437aqualudique vers lequel on descend, au choix, par la piste de luge (4 modèles de véhicule au choix…) ou par la piste des Cabanes, ouverte la nuit et dotée de cabanes de bois, musique et BBQ dans certaines.

Il est temps de rentrer dormir dans un des hôtels ou appartements d’Arc 1600 ou 1800, labellisés « Patrimoine du XXe siècle » et dessinés il y a un demi-siècle par une grande dame de l’architecture, disciple de Le Corbusier et fille de Savoyard… Il n’y a pas de hasard…

 

Quelques adresses et événements arcadiens

  • L’Hôtel du Golf, vue panoramique, skis aux pieds et spa…
    Village Charvet, Arc 1800, Bourg Saint Maurice, www.golf-hotel-lesarcs.comPanneaux-Multiactivites©ADSPropaganda73.com
  • Le Chic Mama, pour sa cuisine inventive (bricks de reblochon) et son accueil souriant
    Terrasse du Miravidi, Arc 1800, Bourg Saint Maurice
  • Le Lodge, un espace unique au cœur de Mille 8, pour manger, chiller, bronzer en terrasse, jouer sur un simulateur de golf entre deux descentes…
    Télécabine des Villards, Arc 1800, www.lelodge-lesarcs.com
  • Festival de Musique des Arcs: Les Arcs, c’est aussi l’été, pour les randonnées, le VTT mais aussi le réputé Festival de Musique des Arcs (18 juillet – 3 août 2016).

Informations et réservations

le-lodge5-©ADSPropaganda73.com

Cabanes-luge-cube-nuit-01388©ADSPropaganda73.com

CUBE-Tapis-Eclairage rouge©ADSPropaganda73.com IMG_7520 P1240412 P1240427 P1240435P1240381

Photos: Les Arcs & Alexandra Foissac

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s