Home

Retour sur la saga Badet-Clément à l’occasion de l’inauguration du nouveau chai de Monze dans l’Aude. Vins de cépages, passion des terroirs et international: les trois mots clefs de Laurent et Catherine Delaunay, fondateurs d’une success-story viticole.

20 ans ! Le bel âge ! L’adage est vérifié quand on s’appelle Badet-Clément et qu’on célèbre deux décennies d’idées, d’investissements et de succès en matière de vins. Et de vins de cépages notamment dont Badet-Clément & co est un des pionniers en France.
Portée par Laurent et Catherine Delaunay, Bourguignons passionnés de IMG_9816vins et d’entreprenariat, l’aventure démarre à L’étang-Vergy, fief familial, en 1995, et s’ancre sur un projet alors novateur : créer une marque de vins de cépages.
Aujourd’hui, l’entreprise, qui compte 50 personnes, articule son activité autour de trois métiers : la création de marques propres (Les Jamelles, La Promenade, La Belle Angèle…), la création de marques pour des clients (French Cellars, Winemakers Reserve…) et la distribution de vins de domaines indépendants (via DVP Domaines & Vins de Propriété). Avec une idée forte : créer des vins de cépages « French Touch » de qualité pour séduire les marchés internationaux et un terrain de jeu favori qui s’étend de la Bourgogne et du Beaujolais aux Côtes du Rhône et jusqu’au Languedoc.

Le Languedoc justement : c’est là, au coeur de l’Aude et entre Corbières et Limoux, que Badet-Clément célébrait vendredi dernier 3 juin, son anniversaire à l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle cuverie à Monze. 100% inox, le nouveau Wine Hub est beau à voir et colle à l’ambition qualitative de la maison qui veut promouvoir, ailleurs et ici, le meilleur des terroirs viticoles francais.

IMG_9812
Après une première période consacrée au développement de marques comme Les Jamelles, le rachat en 2005 de Abbotts, maison créée en 1996 par deux Australiens, incarne notamment cette stratégie: créer des vins haute couture destinés à devenir des références de leurs appellations. Abbotts & Delaunay propose ainsi depuis 2011 une gamme de grands vins aux doux noms, pour certains, de nuages. Se laisser emporter par un Zephyr, un Cumulo Nimbus ou un Alto Stratus à la découverte des terroirs de coteaux et de rocailles du Languedoc reste un bien joli programme… Au fil de l’eau du Canal du Midi dont Badet-Clément est mécène officiel dans le cadre de l’opération Replantons le Canal…

En 2015, Badet-Clément a poursuivi sa politique d’acquisitions : rachat de la cave coopérative de Monze pour en faire un site de vinification et d’élevage en propre, rachat du Domaine de la Métairie d’Alon (25 hectares en bio près de Limoux) et du Domaine du Trésor (60 hectares près de Narbonne).

Et parce que l’avenir est aussi virtuel, Laurent et Catherine Delaunay investissent également dans l’innovation digitale au travers de prises de participation dans les sociétés Wine Advisor (appli collaborative pour reconnaitre, commenter et commander une bouteille à partir de la reconnaissance de l’étiquette) et Goot (place de marché pour livraison de bouteilles de son choix).
Proposer une nouvelle vision de l’univers du vin est décidemment un vrai leitmotiv chez les Delaunay…

 

Badet-Clément en chiffres

IMG_981815.6 millions de bouteilles produites par an, 3 régions de production, 55 pays à l’export, 42.7 millions d’euros de chiffre d’affaires, 3 cuveries et chais d’élevage dont le tout nouveau – tout beau – de Monze inauguré le 3 juin 2016.

www.badet-clement.com

 

IMG_9817

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s