Home

Il y a tout juste un an, la Villa Cavroix, chef d’œuvre du Modernisme signé par l’architecte Robert Mallet-Stevens, réouvrait après restauration. L’occasion d’une visite guidée, à Croix près de Roubaix, entre luxe sobre, confort d’avant-garde et sens du détail.

3800 m2 dont 1800 habitables. 840 m2 de terrasses. Une façade de 60 mètres. Une brique jaune de parement qui sert de « nombre d’or » pour l’ensemble de la construction. Un parc de 5 hectares. Une décoration intérieure luxueuse et soignée et des équipements innovants. La Villa Cavroix, conçue en 1929 et achevée en 1932 par l’architecte Robert Mallet-Stevens pour l’industriel Paul Cavroix, est un manifeste architectural. Une œuvre d’art totale. Mais c’était aussi et avant tout une maison de famille. Sobrement décrite par son concepteur dans son ouvrage « Une demeure 1934 » comme une « Demeure pour une famille nombreuse vivant en 1934 : air, lumière, travail, sports, hygiène, confort, économie ». Un chef d’œuvre du Modernisme qui dévoile une vraie philosophie d’architecture et de vie.

Genèse d’un projet. En 1925, Paul Cavroix, époux de Lucie, P1230497veuve de son frère mort à la guerre, est à la tête d’une famille recomposée de 7 enfants et d’un petit empire industriel dans la filature, le tissage, la teinturerie. Pour loger son petit monde, il achète un domaine en pleine campagne au lieu-dit Beaumont et il confie la réalisation de la demeure à l’architecte réputé Mallet-Stevens, découvert lors de l’Exposition des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de 1925 à Paris. Mallet-Stevens, nourri des influences de Le Corbusier, Frank Lloyd Wright et du mouvement De Stijl, a déjà imaginé la Villa Noailles à Hyères et les immeubles de la rue qui porte son nom à Paris, et est connu pour son approche moderne, géométrique et fonctionnelle de l’architecture. Paul Cavroix lui donne carte blanche mais budget limité pour imaginer une demeure sobre et luxueuse, moderne et classique, innovante et pratique. Le résultat sera impressionnant, et la maison sera inaugurée le 5 juillet 1932 pour le mariage d’une des filles.

Choc esthétique et bond dans le temps : la demeure des Cavroix expose le plus beau – luminosité, formes harmonieuses, matériaux nobles tels que marbre et bois précieux – et concentre le meilleur des technologies d’alors – TSF, ascenseur, ventilation, chauffage central, sous-sol technique d’avant-garde – tout en proposant un mode de vie de famille fluidifié. La famille Cavroix y vivra jusqu’à fin 1939, la maison servira ensuite de caserne pour les troupes allemandes, puis de 1947 à 1985, date du décès de Madame Cavroix. Elle subira plusieurs transformations pour s’adapter à l’occupation familiale, puis les outrages du temps, des squats et du vandalisme alors que seront dispersés ou détériorés les éléments intérieurs. La renaissance viendra d’une association de sauvegarde, d’un rachat par l’Etat et d’une restauration pour un budget de 23 millions d’Euros par le Centre des Monuments Nationaux. La Villa Cavroix est désormais intégrée dans un programme international « Iconic Houses Network » et ouverte au public depuis juin 2015.

Visite guidée

Dès l’entrée par la partie Nord, la façade se dégage et s’ouvre sur un vestibule qui donne sur les pièces de IMG_6474réception qui donnent sur le jardin et un miroir d’eau. Meubles en noyer, salle à manger en poirier noir verni, le raffinement est palpable tout comme dans le bureau aux allures de cabine de bateau tout de poirier et de cuir, et le fumoir de Monsieur en acajou de Cuba et cuir vermillon ou le boudoir de Madame d’aluminium et sycomore. Les appartements des parents, dont une salle de bains athlétique et immaculée, l’aile des enfants aux couleurs vives, les cuisines et offices aux équipements novateurs et mobilier sur-mesure mais aussi ces fabuleuses terrasses, celles des enfants, celles de la salle à manger d’été ou de la salle de jeu, qui compte une salle de spectacle rivetée d’acier, sont autant d’expression d’un luxe discret et d’un sens du détail exacerbé. Les pièces techniques du sous-sol prennent des airs de cale de navire dotée des dernières innovations en terme de chaufferie, de laverie, de cave ou de cellier, démonstration de la volonté d’une gestion hygiénique et efficace de la maison tout en réduisant le personnel de maison. Mais la Villa Cavroix est aussi un ode à la vie de famille. Dans le parc, côté sud, le couloir de nage laisse imaginer les plongeons et éclats de rire célébrant aussi l’importance accordée au corps et au sport. Il y avait aussi un potager, un poulailler, un verger et une roseraie. Vie en harmonie et presque en autarcie ? Vie de confort et de luxe en tout cas comme le résume Mallet-Stevens : « le vrai luxe, c’est vivre dans un cadre lumineux, gai, largement aéré, bien chauffé, avec le moins de gestes inutiles et le minimum de serviteurs ». Un manifeste d’architecture et un mode de vie. Cqfd.

IMG_6478

La Villa Cavroix
60 Avenue du Président John Fitzgerald Kennedy, 59170 Croix
www.villa-cavrois.fr

www.tourisme-nordpasdecalais.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s