Home

Escale au Saint-James, hôtel de charme, restaurant étoilé et Merlot avec vue sur la Garonne et sur Bordeaux. Architecture, gastronomie et sécateur !

Alors que la saison des vendanges bat son plein et s’achève même dans les vignobles de France au vu d’une année précoce, retour sur mon expérience des vendanges au Saint-James Bouliac: un cru 2016 sous le signe de l’authenticité et de la convivialité !

C’est sur les hauteurs et face à Bordeaux dans le petit village chic et tranquille de Bouliac que se cache le Saint James, Relais & Châteaux de la rive droite. Un jardin clos de murs et d’un grand portail ouvert à doubles battants, une longère de pierre du XVIIIe siècle, quatre pavillons d’acier et de béton signés Jean Nouvel, un autre jardin qui s’ouvre sur la vigne en pente douce qui plonge ensuite vers la Garonne. Tel est le premier aperçu du Saint James. Un hôtel de luxe discret et un restaurant gastronomique qui offre aussi un très joli et cosy bar contemporain, une piscine entourée de vignes et de transats. Et une superbe vue panoramique sur Bordeaux, la belle endormie qui s’est réveillée et dont on admire, le soir venu, le sommeil lumineux.

img_3683

Architecture, du XVIII à Jean Nouvel

Mais revenons à l’architecture du lieu, classé au Patrimoine du XXe siècle. Savant et réussi mélange de classique et de contemporain, également repris dans la décoration, mi-design mi-patrimoniale. Accolé à la bâtisse historique, le restaurant moderne ouvre baie et terrasse sur le parc. S’ensuit un long couloir aux faux airs de labyrinthe qui relie 4 pavillons imaginés par Jean Nouvel en 1989 en rappel à la structure cubique des séchoirs à tabac typiques du Sud-ouest. Le jardin s’ouvre sur la vigne et la piscine, puis plonge img_3651doucement vers le fleuve.
En se retournant, on admire le contraste entre les cubes Nouvel et l’église du village et on sait qu’on est là dans un endroit atypique qui réserve des surprises…

Art de vivre

La surprise, par exemple, de cette moto qui trône dans une des suites en rez-de-chaussée, prête à partir explorer les vignobles alentours ? La surprise de ces lits à hauteur variable. Tout simplement pour admirer, en bonne position, la vue omniprésente sur la Garonne devenant Gironde. Il règne ici un sens du détail assumé, comme si tout devait être parfait..
Et on retrouve en effet, partout, dans les 18 chambres et suites à la décoration épurée, dans le jardin bucolique, dans le salon cosy et img_3696design ou près du couloir de nage anthracite énigmatique (lui aussi signé Nouvel), cette élégance discrète mariée à des clins d’œil décalés. Qui donne envie de s’attarder sur la terrasse ombragée d’une tonnelle aux airs de maison de famille ou dans le bar qui mêle cheminée ancienne et références du design contemporain. Du blanc, beaucoup, de la couleur, par touches, du bois, de la pierre, du cuir. Matières nobles et joli décor.

Mais qui ne serait rien sans le service attentif et le sourire omniprésent qui règnent au Saint James. Au petit-déjeuner, le maître d’hôtel vous guide dans le buffet de délices matinaux, qui va des viennoiseries maison aux charcuteries à couper à l’instant, en passant par les cannelés et autres œufs brouillés faits minute. Plus tard, sommeliers et serveurs seront intarissables de conseils avisés sur la carte imaginative du chef Nicolas Magie, ou celle des vins – 2000 références, dont 800 en Bordelais et peut-être le seul restaurant à avoir l’intégralité des crus classés de Bordeaux – dans une ambiance d’étoilé décontracté. Détente au bord de la piscine, couloir de nage de 25 mètres, sauna extérieur, tout est fait au Saint James pour profiter de l’instant présent.

Et gastronomie

L’instant présent est parfois fait d’instants suspendus. Comme lorsqu’on se réveille avec vue sur la vigne auimg_3653 matin des vendanges. Comme lorsque, chaque soir, les lumières s’éteignent dans le restaurant, pour contempler Bordeaux, si loin (la rive gauche et la rive droite sont encore parfois de lointaines étrangères), si près (10 minutes en voiture), si lumineuse… Comme lorsqu’on déguste, parfois surpris, souvent conquis, la cuisine de Nicolas Magie. Depuis 4 ans, cet enfant de Cenon de 44 ans, passionné de rugby et issu de 4 générations de restaurateurs, officie ici en équipe pour sublimer les produits locaux. Un produit, une recette, tel est son crédo, et une carte qui se renouvelle sans cesse pour ne pas s’ennuyer. Boeuf de Bazas en tartare, sardines marinées et piquillos, Grouse en filet rôti et cuisses en salmis avec foie gras et tarte fine aux cèpes du Médoc et cuisse en salmis, Chocolat en croustillant Dulcey et Guanaja, sorbet yuzu… Un menu d’automne, éphémère, qui se réinventera img_3655totalement l’année suivante. Pour ne pas s’ennuyer et pour faire du Saint James un lieu de vie, pour les hôtes de passage mais aussi pour les Bordelais, le chef multiplie les activités : un bistrot dans le village (rôtisserie canaille plutôt que bistrot de gastro), club œnologique, cours de cuisine, marché des producteurs. On ne s’ennuie pas sur la rive droite !

Les vendanges du Saint James

hotel-stj-vin-du-jardin-4-droits-du-jerome-mondiereLe Saint James n’est pas seulement un hôtel de luxe : c’est aussi un vignoble ! Plus précisément, le 2e plus petit vignoble bordelais après celui de l’aéroport ! 13 ares et 970 pieds de Merlot plantés en 1989, sur une idée de Jean Nouvel. Un petit vignoble qui donne « le Vin du Jardin » sur lequel veillent le jardinier du Saint James, le chef sommelier Richard Bernard, mais aussi Jean de Renoncourt, œnologue conseil. Et comme au Saint James, tout est prétexte au partage, les vendanges prennent chaque année les contours d’une fête conviviale et sans prétention, sur fond de sécateurs et de tables de tri. Sans oublier le petit-déjeuner vigneron et le BBQ sur la terrasse. Mais seulement quand les raisins de Merlot seront à l’abri, commençant tranquillement leur future dégustation dans les cuves flambants neuves du garage qui officie de img_3673chai. Oui, le « Vin du Jardin » est un vin de jardin et de garage ! Mais il sait trouver sa place sur la carte du restaurant aux côtés des plus grands, dont certains vignerons viennent d’ailleurs filer un coup de main pour les vendanges. A l’image du lieu, les Vendanges du Saint James sont un moment unique, convivial, et décontracté. Un peu, comme le dit Richard Bernard, le chef sommelier, comme « un grand vin, loin des étiquettes, et avant tout un prétexte et une émotion à partager ».

Saint James Bouliac
Hôtel 4 étoiles, restaurant 1 étoile Michelin, membre des Relais & Châteaux
3 Place Camille Hostein, 33270 Bouliac
www.saintjames-bouliac.com

img_3690

 img_3656img_3617 img_3621 img_3641 img_3645 img_3695 p1270131

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s