Home

It-accessoires pour oenophile averti ! Aérateur, purificateur anti-sulfites, thermomètre, seau à glace et autres objets utiles et design à tester pour déguster son vin.

Le vin, une passion, un plaisir, une expérience, des histoires, des terroirs, des hommes et des ceps… et des accessoires. De l’incontournable tire-bouchon – sommelier, screw-pull ou autre – au chic seau à champagne en passant par le thermomètre. Des accessoires classiques, des gadgets farfelus ou des outils innovants parfois inattendus comme ces verres aux surprenantes hélices intégrées, inspirées des éoliennes, qui aèrent le vin dans une double approche mêlant dégustation et arts de la table.

Rawell, spécialiste des « accessoires innovants pour le vin », mise sur d’autres outils et techniques pour « améliorer » l’expérience du vin et de la dégustation. Quand il faut, notamment, gommer certains défauts du premier ou s’adapter à une improvisation sur la seconde.

Le purificateur de vin Ullo

Cas d’école : les fameux sulfites. Loin de ce blog l’idée de crier haro sur les sulfites et de glorifier les vins « nature » (terme souvent usurpé et peu signifiant) dont certains sont d’ailleurs bien mal élevés ! Mais la tendance est indéniablement, à la vigne comme à la cave et lors de la dégustation, au vin le plus sain, le plus « pur » et le plus naturel possible et avec le moins d’intrants possibles. Le soufre donc. Pour rappel : le soufre est un produit naturellement issu du process de fermentation et est un agent de conservation du vin. Toutefois, point trop n’en faut et ce sont les sulfites ajoutés au moment de la mise en bouteille qui peuvent parfois être de trop, gare à la perte de saveur du vin, les sulfites masquant les arômes et au mal de tête ou aux crampes le lendemain… Mais pas de panique : Rawell a déniché Ullo, un purificateur de vin inventé à Chicago. Dans cette sorte d’entonnoir magique, un filtre fabriqué à base de polymères retient les sulfites selon la technique dite d’adduction au bisulfite. Purifié, le vin perd son soufre et reprend son souffle. Ullo, dont le nom vient de « pureté », est de plus un objet discret mais design qui se pose sur la carafe ou le verre et intègre un aérateur.

 

L’aérateur Vinturi

Aérer justement, autre problématique d’importance en matière de dégustation. L’aérateur Vinturi est aussi un bel objet design qui aère en instantané le vin, lors de son service. Une histoire de mécanique des fluides selon le théorème de Daniel Bernoulli dont la formule sera certainement plus limpide pour les néophytes en Mecadef à la fin de la bouteille… Pour résumer, c’est une histoire de différence de pression liée à la vitesse différente du vin à travers le dispositif qui permet de l’aérer en accéléré. Parfait pour les dégustations improvisées !

Et pour ceux qui ne finissent pas les bouteilles, Rawell propose zzysh® Wine, un système qui remplace l’oxygène, délétère pour la conservation du vin, par de l’argon inerte. Il existe aussi une version spécial Champagne. Justement pour les bulles et autres vins blancs, il existe une alternative au seau à champagne rempli de glaçons : le bien nommé seau SoFresh, qui rafraichit en douceur et dans la durée.

Tout au long de la dégustation, avant, pendant, après, ces accessoires peuvent devenir indispensables. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait la meilleure expérience !

Site web Rawell

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s