Home

Détente et grand bol d’air au menu d’une échappée pyrénéenne idéale en famille. Bienvenue dans la Vallée du Louron, camp de base Loudenvielle.

Annoncée grande gagnante de ces vacances d’été post-printemps de confinement, la montagne affiche cette année ses atouts indéniables: l’espace, le grand air, la tranquillité. Loin des foules à fuir au temps du virus latent, loin de la chaleur accablante de l’été précédent, loin du train-train et du quotidien.  Car la montagne, comme et encore plus que l’océan, impose son rythme, ses contraintes, ses rites. On s’y couche tôt, on y vit en fonction de la météo, on y respecte la nature et ses éléments. On y respire et on s’y active tout en profitant des paysages.

Mais nul besoin d’être un montagnard aguerri pour en profiter et même en famille en étrennant des chaussures de randonnée taille 26 et avec un cocker en laisse. La preuve en Vallée du Louron pour un long week-end sous le signe de l’eau et de l’altitude.

 

Autour du lac de Loudenvielle, la montagne sous le signe de l’eau

Dans le Pays d’Aure, Loudenvielle est un village tranquille d’un peu plus de 200 habitants niché dans la Vallée du Louron et au bord du lac de Génos-Loudenvielle.
Ce lac de retenue, créé en 1975, donne tout son charme au paisible village par ailleurs cerné de pics prestigieux, Spigeolles, Aigues Tortes, Petard ou Hourgade, et de deux stations de ski, Peyragudes et Val Louron. Autre fait notable : le petit village a déjà accueilli trois fois le Tour de France, un record !

L’autre signe distinctif et presque aussi couru de Loudenvielle : le complexe aqualudique Balnea. Pionnier, celui-ci fête en 2020 ses 20 ans et a multiplié au fil du temps son offre de détente aquatique, en s’appuyant sur le trésor local: les eaux sulfureuses naturellement chaudes des Bains de Saoussas.
Ni centre thermal ni piscine aqualudique, Balnea se veut une invitation au voyage dans le temps et dans les bienfaits de l’eau. Le voyage commence avec les Bains Amérindiens, qui mêlent cascades, jacuzzi et lits à bulles sous une impressionnante charpente de bois inspirée des habitats indiens. Plus intimes et calmes, les Bains Romains sont réservés aux plus de 12 ans et misent sur la pierre et l’alternance des eaux froides, tièdes et chaudes chères à César. En extérieur, avec les Pyrénées en toile de fond, les Bains Mayas et les Bains Incas sont ouverts aux enfants pour une série de barbotages massants sous le soleil exactement tandis que les Bains Japonais célèbrent la zénitude à la nippone dans un silence montagnard. De l’eau, de l’air, du zen.

La parenthèse ressourçante terminée, l’eau à Loudenvielle, c’est aussi bien sûr le lac et ses nombreuses activités de plein air. Du survol en parapente au beaucoup plus tranquille tour du lac (5 km environ). Sur les berges joliment aménagées, on croise joggeurs en pleine course, chiens qui pataugent sur les cailloux, badauds en session photo sur le pont et familles qui naviguent entre petites cabanes de bois, toboggan et mini-tyrolienne. Et bien sûr, la traditionnelle balade en pédalo, ô mon bateau, qui se termine par une glace ou une gaufre. Valeur sûre et refuge en ces temps modernes troublés.

En altitude à Peyragudes, grand air et fromages

Nouveauté de l’hiver 2019-20, le Skyvall permet de monter en quelques minutes jusqu’à la station de ski de Peyragudes dans un louable objectif de montagne zéro (ou moins de) voiture. Loin de l’animation hivernale, la station est un peu endormie, réveillée seulement par les VTTistes casqués qui avalent les sentiers. Faute de chausser les skis ou de prendre un télésiège qui monte un peu plus haut pour atteindre ensuite les lacs d’altitude, une mini-randonnée mène à la Ferme de l’Auroise. Une petite passerelle, une petite grimpette, un petit chemin dans la pinède, un grand point de vue sur la vallée et la Ferme apparait tandis que pâturent les brebis. Les deux petites filles qui y passent l’été avec leurs parents fermiers gambadent alentours et papotent avec les promeneurs. Et ont même approvisionné mon cocker de chien en quelques croûtes de fromages de la dégustation-vente. Aller-retour, la balade se boucle en une grosse heure de marche même accompagné d’un chien renifleur et d’une petite de trois ans.

Familiale ou sportive, version eau ou version rando, la Vallée du Louron se prête bien à l’escapade au grand air et loin des foules.

Le bon plan Hébergement
A Loudenvielle, le Wellness & Sport Camping La Vacance est un nouveau concept testé en exclusivité par l’UCPA qui revisite et élargit son offre de stages sportifs pour jeunes à toutes les générations. La Pene Blanche propose donc des emplacements de camping classiques, des mobil homes bien aménagés, un espace de restauration mais aussi et surtout des petits bains japonais et nordiques et des activités de yoga et de sport en pleine nature.
www.peneblanche.com

L’adresse improbable
Au cœur du village, se cache le bar-tabac Chez Rogé. Un « bistrot de pays », et surtout un endroit hors du temps, avec sa jolie courette fleuri et son bar-restaurant-café « dans son jus » qui sent bon le pot-au-feu et le siècle dernier. Le verre de Jurançon est y d’ailleurs servi dans un verre Arcopal à pastis et l’affaire est dans le sac !

Plus d’informations:
www.vallee-du-louron.com
www.balnea.fr

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s