Home

Echappée thalasso, culture et vignoble à Banyuls-sur-Mer, entre Pyrénées et Méditerranée. Sur fond de magnésium marin, de Grenache en terrasses et d’héritage Maillol.

Si les bienfaits de la thalasso ne sont plus à démontrer, il reste tout de même une cruciale question à trancher : Embruns de l’Atlantique ou Grand Bleu de la Méditerranée ?

Chez Côté Thalasso, mini-groupe de thalassothérapie familial installé sur l’Ile de Ré et sur la Côte Vermeille, ce choix est ouvert et dicté par les envies du moment – côté ouest ou côté sud – mais les protocoles et la prise en charge sont identiques. Et supervisés par la très sympathique et bouillonnante présidente du groupe, Marie Perez-Siscar, que l’on croise chaque jour dans les couloirs et sur la terrasse de la thalasso de Banyuls, quand elle n’est pas appelée ailleurs par ses fonctions de présidente de France Thalasso, le syndicat officiel de la thalassothérapie en France.

Thalasso innovante et épicurienne

Car chez Côté Thalasso, la thalasso se réinvente presque au jour le jour. Comme partout ailleurs, au travers de cures ciblées : Oxygénation, Jambes légères, Anti Burn-out, Beauté, No Stress, Detox, Jeune ou Future maman, Au Masculin, Ado,… ou encore la nouveauté malheureusement dans l’air du temps : Mieux vivre le cancer.

Comme souvent aussi ailleurs, avec un lieu de cure avec vue (ici un balcon suspendu au-dessus d’une crique sur la côte rocheuse qui descend vers l’Espagne) et un espace détente agréable (mention spéciale à la grande piscine intérieure voûtée et au bassin extérieur de bonnes dimensions) et comme moins souvent avec un restaurant qui mise sur la gourmandise plutôt que sur la frugalité (mention spéciale, cette fois, au foie gras marbré au Banyuls et au bœuf Charolais sauce Collioure…).

 

 

 

 

 

 

 

Mais l’atout caché mais vite repéré de la thalasso banyulencque est que sa directrice, médecin de formation, innove en permanence et a toujours quelques idées d’avance pour optimiser la prise en charge et mettre au point des soins novateurs. C’est donc ici qu’on réinvente les bienfaits du magnésium marin, extrait et purifié de l’eau de mer, exactement et seulement. En résulte une petite fiole d’huile sèche de pur magnésium, à la texture surprenante mais bourrée de mérites : apaiser les crampes et la nervosité, régénérer la peau, restaurer le sommeil et la concentration. Entre autres. La cure « Détente & Vitalité » (5 jours, 20 soins) à l’huile de magnésium marin bénéficie de l’action reminéralisante du magnésium pour favoriser la récupération musculaire et articulaire profonde et contribuer à la prévention anti-âge. A tester dès la Rentrée ou aux premiers frimas, la Côte Vermeille étant connue pour son climat doux et ensoleillé tout au long de l’année.

Alentours, entre Albères et Méditerranée, village perché et vignobles pentus

Justement ! Que faire aux alentours de cette thalasso posée sur un éperon rocheux au dessus de la Crique du Troc sur la bien nommée Avenue de la Côte Vermeille ?

Tout d’abord, visiter Banyuls, la trop (ou heureusement ?) méconnue station balnéaire, trop souvent dans l’ombre de son illustre et charmante voisine Collioure. Ici aussi, il y a des vieilles pierres, des ruelles tortueuses, des maisons de villages typiques notamment dans les quartiers historiques du Cap d’Osna ou du Puig del Mas, des criques secrètes, des sentiers de randonnée dans ces Albères qui n’en finissent pas de tomber dans la mer… Et aussi ce riche passé fait de contrebande et de résistance, de pêche, de vignobles escarpés et d’oliviers sous le vent, sur fond de Traité des Pyrénées et d’esprit catalan à qui on n‘en raconte point (« méchant comme un catalan » disait la légende du temps des comptoirs catalans en Grèce).

La valeur ajoutée et spécificité de Banyuls s’incarne en deux noms propres : Maillol et Arago.
Maillol, car le célèbre sculpteur est né et mort à Banyuls, sa Métairie dans la Vallée de la Roume est devenue musée, ses corps de femme épurés et en mouvement s’égrènent dans les rues et sur le front de mer de sa ville natale. Et son ombre plane toujours, comme celle de sa muse Dina Vierny, engagée dans la Résistance et passeuse sur la frontière.
Arago car c’est ici que fut créé en 1881 le laboratoire du même nom devenu un centre de recherche sur la biodiversité marine de renommée mondiale et c’est ici que se situe la première réserve naturelle exclusivement marine, créée en 1974. Un sentier sous-marin invite d’ailleurs les amateurs à plonger dans ces abysses riches en faune aquatique méditerranéenne, écho aqueux aux sentiers de randonnée qui grimpent vers les Pyrénées ou descendent vers l’Espagne – tout est question de point de vue – en passant par l’emblématique Tour Madeloc.

Dans les terres et sur les hauteurs, la Route des Mas serpente jusqu’au Col de Banyuls (353 mètres d’altitude) entre vignes et maquis, anciens chemins de commerce illicite ou de liberté interdite voués désormais aux oliviers et surtout aux Grenache, Syrah, Carignan et Mourvèdre. Cépages locaux méridionaux qui donnent les vins secs d’appellation Collioure ou les vins doux naturels d’appellation Banyuls. Rivales un jour, complémentaires aujourd’hui, sur les vins et sur l’ambiance.
Car à Banyuls, on croise dans les rues des Banyulencs à l’accent et au look bourrus, héritiers des pêcheurs d’antan ou des vignerons du siècle dernier, ceux qui construisirent les quelques 6000 kms de murets qui structurent ces vignobles en terrasses. On déguste d’ailleurs quelques cuvées chez Yvon Berta-Maillol, arrière petit-neveu d’Aristide Maillol, dont le domaine date de 1611. Car si la devise « In mare via tua » et l’Histoire de Banyuls s’inscrivent sous le signe de la mer, c’est aussi la vigne qui fait sa renommée. Un Institut de la Vigne et du Vin verra d’ailleurs prochainement le jour dans le Mas Reig, haut-lieu de l’histoire templière locale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s