Home

A Oberammergau, le spectacle-évènement des Jeux de la Passion. Un excellent prétexte pour (re)visiter la belle et authentique Bavière.

Un spectacle vivant biblique au cœur d’une carte postale alpine : tel pourrait le résumé, très raccourci, des Jeux de la Passion d’Oberammergau. Car derrière ces PassionsSpiele, qui ont lieu tous les dix ans, se cachent un morceau d’Histoire, une aventure humaine, un village en mouvement et un événement internationalement connu.

Le décor : le paisible village d’Oberammergau, en Haute-Bavière, au bord de la rivière Ammer. Les maisons cossues aux façades peintes selon la tradition du Luftlmalerei, représentant saints vénérables et scènes de la vie champêtre. Les pré-Alpes alentours aux riants paysages ponctués de chalets fleuris et de vaches bicolores et propices aux randonnées à pied, à vélo et aux activités en pleine nature.

Le spectacle : une immense scène à ciel ouvert, un giga-spectacle incluant 2000 figurants (la moitié du village), des représentations qui durent 5 heures et s’étalent de mai à octobre, un thème universel et intemporel reprenant le martyre, la mort et la résurrection du Christ, et une périodicité décennale depuis près de 4 siècles.

L’Histoire : si tout le monde connait l’histoire au cœur de ce spectacle et à la base des civilisations judéo-chrétiennes, l’Histoire s’y invite doublement. Car ces PassionsSpiele ont eu lieu pour la première fois en 1634 et font suite à un vœu adressé par la population aux cieux pour arrêter l’épidémie de peste qui avait fait 84 morts dans le village. Le vœu fut exaucé et les habitants décidèrent de célébrer et jouer régulièrement la mort du Christ en remerciement. Le rythme décennal fut instauré en 1680 et ce rythme a toujours été respecté depuis, à l’exception des guerres et de la pandémie de 2020. Louis II de Bavière, l’Impératrice Elisabeth d’Autriche, Franz Liszt, Gustave Eiffel sont quelques-uns des célèbres spectateurs de ces Jeux de la Passion.

L’anecdote : Le soir de la dernière représentation, tous les coiffeurs du village sont ouverts pour raser les barbes de tous les villageois qui jouent dans le spectacle et ont donc laissé libre cours à leur pilosité pour coller aux coutumes en vogue à l’époque des apôtres. Sachant que jouer lors des PassionsSpiele est une tradition familiale, et on y joue de grand-père en père et en fils. Justement, une exception au retour à la vie imberbe : les figurants pères et grands-pères de très jeunes enfants n’ont pas le droit de se faire couper la barbe pendant la nuit afin d’éviter les traumatismes aux bébés le lendemain matin !

Site Web PassionsSpiele

Office du Tourisme Allemagne PassionsSpiele

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s