Home

Des terrasses et des coteaux, du Grenache et du Merlot, l’aventure Malepère et le récit de mon intronisation !

Malepère un jour, Malepère toujours ! C’est un peu ce qui m’est arrivé il y a un mois, presque jour pour jour, en ce 3 juin 2016, de passage en Malepère à la rencontre d’un terroir, de ses vins et de ses vignerons. Là, sur le coup de midi, une assemblée de gents dignitaires, tous de cape pourpre et d’azur vêtus, me nomma officiellement, sur le perron du joli Château de Gramazie, Chevalier de la commanderie des Côtes de Malepère ! Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ce jour faste me vit aussi devenir Chevalier de la Grande Confrérie du Cassoulet de Castelnaudary !IMG_9794

Diantre ! Une fois les serments prêtés, me voici donc honorée et investie d’une (double) mission d’ambassadrice pour ces fleurons des terroirs du Languedoc bien faits pour s’entendre et faits de traditions et de créativité. Mais pas que : haricots lingots, saucisse de Toulouse, confit de canard ou d’oie bien de chez moi et couennes de porc pour l’un et Merlot, Cabernet, Grenache et Cot pour l’autre. Et de male peyre: la mauvaise pierre (à bâtir car gréseuse)…

Mais sur ces « male peyre » là s’est construite une appellation de vins rouges et rosés au coeur franc et au caractère fin, mêlant cépages du sud et du sud-ouest, climats océanique et méditerranéen avec en toile de fond des paysages de terrasses et de coteaux graveleux et argilo-calcaires de l’Aude. A l’est : Carcassonne, à l’ouest : Castelnaudary, au sud : Limoux et au milieu cette montagne de Malepère (442 mètres d’altitude). A l’horizon immédiat, les Corbières se dessinent, et les Pyrénées et la Méditerranée veillent au loin.

IMG_9775Le décor étant planté, place à l’histoire, à la saga Malepère. La tradition viticole y est ancienne et romaine, et dès le XVIIIe et XIXe siècles, la carte royale puis le cadastre napoléonien signalent les vignes de Malepère. Alors que Carignan et Aramon ont envahi les vignes dans l’ère post-phylloxérique, quelques pionniers lancent l’idée, alors presque incongrue, de valoriser leur terroir et de promouvoir une viticulture de qualité. Le Domaine viticole de Cazes sera un premier terrain d’expérimentation, en collaboration avec le CNRS, pour démontrer la spécificité du terroir de Malepère et sa capacité à accueillir notamment les cépages « bordelais ». En 1976, le label VDQS « Côtes de Malepère et du Razès » couronne les efforts et consacre une aire géographique de 31 communes et 6500 hectares pour élaborer des vins rouges et rosés à partir de huit cépages : Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Cot, Cinsault, Grenache, Syrah, Lledoner. Un long travail INAO plus tard, en mai 2007, place à la prestigieuse « AOC Malepère ». L’appellation s’étend désormais sur 39 communes et concerne 7000 hectares entre la rivière Aude, le Canal du Midi, la barrière calcaire du Lauragais et les coteaux de Limoux au sud. 8000 hectolitres sont actuellement produits, avec une forte part assurée par les coopératives même si une quinzaine de producteurs indépendants, souvent jeunes, amorce la relève.

IMG_9777

Et les vins ? Marqués par leur « double culture », océanique et méditerranéenne, et la forte présence du Merlot, les rouges sont riches, amples, et ronds. Pointes de vanille, épices légères. Tanins souples. Mais toujours, comme pour les rosés, la vivacité et la fraîcheur, grâce aux influences océaniques du climat qui rafraichissent les vignes et les grappes. Un seul regret : l’absence de blancs dont la production hors Appellation n’augure que du bon. Chardonnay, Viognier mais aussi les locaux de l’étape, Marsanne et Roussanne y sont à l’honneur tandis que le domaine de Cazes et quelques producteurs se lancent dans des essais avec les Alsaciens. Gewurztraminer, Pinot blanc et Pinot gris semblent se plaire au soleil du sud.

Déméritantes au BTP, ces male peyre là confirment qu’elles sont douées pour le vin. Et ce qui ne gâche rien, la beauté des paysages, la convivialité ambiante et les talents (et ambitions) des jeunes vignerons font de ce petit vignoble perdu dans la campagne audoise un trésor bien caché.

En bon Taste Malepère tu boiras,IMG_9793
Du vin de Malepère dignement,
De ses grands vins tu consommeras,
Peu à la fois mais souvent,
Bonne cave tu constitueras,
En vin de Malepère évidemment,
Parents et amis tu inviteras,
A venir déguster très souvent,
Ainsi tu honoreras,
Ta commanderie fidèlement,
Et joyeux tu vivras,
Nous te le souhaitons longuement.

Plus encore sur www.vins-malepere.com

Mes coups de coeur: Carnet de dégustations, d’adresses et d’événements (non exhaustif)

  • Château Guilhem
  • Rose & Paul
  • Château de Cointes
  • Château Belvèze
  • Les Cèdres de Robert
  • La Louvière
  • Au Domaine de Cazes
    Balade en segway dans le vignoble du Domaine de Cazes
    Samedi Tapas & Dégustation
  • Séjour de charme au Château de Gramazie
  • Fête de la Malepère et de la Truffe d’été le 25 juin
  • Fête du Cassoulet à Castelnaudary du 24 au 28 août

IMG_9765 IMG_9768 IMG_9776 IMG_9784IMG_9796

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s