Home

Entre restaurant et food-court, la toute nouvelle Chef’s Table d’Andorre-la-Vieille invite à savourer le meilleur de la gastronomie française, espagnole et andorrane, sous la houlette de trois chefs réputés et étoilés.

La mode est au food court, ce concept post-fooding de marché dinatoire géant où l’on s’attable et se régale en liberté et à toute heure, et certains atteignent des sommets de notoriété et de branchitude : Time Out Market, Dinerama, Eataly, La Felicita, à Lisbonne, Londres ou Paris…

Mais parfois le food-court, né dans les centres commerciaux américains, atteint les sommets… pyrénéens ! Et ça se passe en Andorre exactement, mini-pays niché à plus de 1000 mètres d’altitude qui a construit son image sur le shopping et le ski mais se veut également une destination foody, avec son festival Andorra a Taula qui mise sur les saveurs et produits locaux et ses grands hôtels au pied des pistes qui s’acoquinent de chefs de renom et de tables de prestige.

Mais revenons au food-court et au tout nouveau lieu ouvert début 2019 au coeur du nouveau concept-store, The Embassy, de la capitale Andorre-la-Vieille : la Chef’s Table imaginée par trois chefs, trois étoiles au total et nichée dans un diamant (rien que cela !).

Plantons le décor : de la rue, le flambant neuf bâtiment de verre se détache des immeubles de pierre traditionnels et reflète les montagnes. Un concept-store, porté par la famille Pons, joaillier de générations en générations, est né.
Dès l’entrée, le ton est donné et l’ambiance se veut luxueuse : un escalator monumental dessert un espace de 2600 m2 sur trois niveaux où se succèdent joailliers, horlogers, prêt-à-porter haut de gamme et une galerie d’art du Français expatrié Philippe Shangti, représentant officiel de la principauté à la Biennale de Venise.

Mais c’est au sous-sol que se trame, voire se mitonne, le meilleur : un espace gourmet de 1000 m2 qui incarne l’alliance de la gastronomie andorrane, espagnole et française. Tout un programme !

A l’origine de cette idée, trois grands cuisiniers, dont les origines s’ancrent entre Tarn-et-Garonne et Barceloneta : Bernard Bach, chef doublement étoilé depuis 11 ans en son Puits Saint-Jacques à Pujaudran et également à la tête de la « Table du président » d’Airbus, Romain Fornell, Toulousain et étoilé à 24 ans qui officie entre Barcelone (dont le Caelis étoilé depuis 2005) et S’agaro, et Oscar Manresa, chef, homme d’affaires, danseur de flamenco et figure emblématique de la restauration barcelonaise (Casa Guinart à La Boqueria ou encore le Joel Oyster’s Bar avec son associé… Romain Fornell).

De leurs talents réunis et de leur amour pour la gastronomie, la haute et l’informelle, les trois chefs et joyeux compères par ailleurs, ont sorti cette idée d’espace gourmet, lieu multiple et multiculturel, trois-en-un et même plus : un comptoir à grignoter, une table bistro-gastronomique et un grand marché à emplettes gourmandes.

Ouverte tous les jours du petit-déjeuner au diner en passant par le déjeuner, le tea-time et l’apéro, la dûment nommée Chef’s Table s’organise autour de six comptoirs et d’une seule carte, propices à tous les goûts et toutes les envies : Iberico & Gascon (entendez jamon et foie gras), Oyster Bar (du Bassin d’Arcachon et d’ailleurs), Bar BQ (viandes maturées et autres barbaques fréquentables mais aussi quelques thons et turbots échappés d’à côté), la Fromagerie (de chez Deux Chavanne, affineur toulousain en vue) et la Pâtisserie qui décline notamment les grands classiques sucrés français. Sans oublier El Bar (ne jamais oublier le bar !) qui aligne 105 références de vins (de France, d’Espagne, d’Andorre et de Navarre, ou plutôt de Corse), vermouths et autres liqueurs.

Au fil du pica-pica, on se régale donc d’un marbré de lapin et foie gras bardé de lard fumé, d’inévitables croquetas moelleuses et patatas bravas revisitées, d’huîtres à la braise ou en escabèche, d’un tartare de boeuf ou de loup, d’un homard bleu al ajillo, d’une pluma de bellota (Cinco Jotas à la manœuvre).
Et pour finir, quelques Crêpes Suzette, une petite Tarte Tatin, l’incontournable crème au caramel « que te inclinas » et d’autres exotiques Cheesecake ou Lemon Pie. Et plus si affinités.

Quelle que soit la raison qui invite à un séjour en Andorre, entre deux descentes à ski / randonnées / séances de spa ou de shopping, ces chefs là méritent qu’on fasse une pause à leur table !

Chef’s Table
The Embassy
31 Avenguda Meritxell, Andorre la Vieille
www.chefstable-andorra.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s